Digitalisation : Vivier pour les nouveaux métiers du web

À l’heure de la transition digitale, les métiers du web n’ont jamais eu autant le vent en poupe. Rollingbox dresse un listing des corps de métiers de cette économie digitale féconde, installée comme une véritable tendance de fond depuis quelques années…

Considérée comme un grand défi – il y a encore quelque temps – la transition digitale s’est rapidement installée et a inévitablement modifié nos habitudes de consommation. Les technologies du web, font désormais partie intégrante de nos vies et les outils numériques sont devenus un facteur central de croissance et de rentabilité pour les entreprises. Il fallait donc emboîter le pas et s’adapter à ces nouveaux moyens de communication. Initialement dans le web, il y avait l’appellation de «Webmaster». Une sorte de terminologie couteau suisse, qui mélange différents métiers complémentaires comme celui de développeur web, de community manager ou encore de graphiste. À ce moment-là, l’industrie du web n’avait pas encore explosé. De ce fait, il n’y avait pas de listing précis ou de hiérarchisation des métiers de « l’internet ». Le leitmotiv était plutôt centré sur la découverte du web et l’exploitation que l’on pouvait en faire. Aujourd’hui, internet a fait ses preuves et a muté. Les métiers qui s’y regroupent, ont eux aussi évolué et disposent d’un périmètre bien plus précis. Des pôles entiers dans les entreprises  sont désormais dévoués à ces nouveaux postes clés.

Cartographie des nouveaux métiers

Désormais, les métiers du web peuvent se découper en de nombreuses catégories comme : les nouvelles technologies et le Data, l’e-commerce et le business development, la production de contenus et le design ou encore le marketing online et omnicanal. Dans ces branches on trouve des sous-catégories comme par exemple, celle du webmarketing & communication.  Celle-ci a été particulièrement touchée par la digitalisation et a vu surgir de nouveaux postes comme référents  : le chargé de communication web, le social media manager, le community manager, le chef de projet CRM, le responsable digital, le traffic manager et bien d’autres. 

Dans la gestion de projet, il y a les chefs de produit, de projet technique, les directeurs de l’innovation ou encore les chefs de projet fonctionnel. Bref la liste est longue, elle s’allonge encore et surtout elle est évolutive… Au même titre que les technologies du web. Exemple parlant, l’arrivée du mobile, de la tendance mobile first, a créé de nouvelles perspectives d’emploi et de carrières. Près de 80% des français de plus de 12 ans sont équipés d’un mobile. Cela fait beaucoup de monde, de clients ou de cibles potentielles. La technologie doit s’y adapter, les métiers aussi.

À l’avenir…

Les évolutions dans ce secteur sont donc rapides, mais nous disposons que de peu de visibilité sur les changements à venir. La tendance des professions transverses va forcément continuer et s’intensifier. On peut aussi imaginer que certains métiers liés à l’intelligence artificielle, au big data, au machine learning, ou encore aux objets connectés, vont exploser. Pour certains experts, la grande révolution va se passer au niveau de la BlockChain. Il s’agit d’une base de données distribuée transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. Cette technologie est donc la dernière à surveiller de très près. Dans l’idée, elle pourrait révolutionner plusieurs secteurs de l’économie, comme celui de l’assurance ou de la banque. 

Publié le : 1 septembre 2017

Articles relatifs