Bilan de l’E-commerce en France : 81.7 milliards pour 2017

L’année dernière l’E-commerce a enregistré une hausse de 14% ainsi qu’une forte multiplication des achats via mobile ! Rollingbox décrypte ce bilan publié par La Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) et KPMG.  Au menu : Mise en lumière, évolutions et tendances du secteur.

Pour établir cette étude plus de 100 sites comme ceux qui regroupent les produits grand public, l’e-tourisme ou encore les ventes aux professionnels ! Un échantillon de 1002 e-acheteurs a aussi été interrogé pour connaître et cibler au mieux, les habitudes d’achats.

Tout d’abord rappelons que l’E-commerce de manière générale, regroupe l’ensemble des transactions commerciales s’opérant à distance par le biais d’interfaces électroniques et digitales. Avec internet et la très forte augmentation de son taux de pénétration dans les foyers, le web est devenu le principal canal de vente à distance et l’E-commerce a remplacé le commerce « traditionnel » !

Hausse des ventes enregistrée !

C’est dans cette dynamique que l’étude a enregistré une hausse de 14% des ventes «  E-commerce ».  En effet, l’E-commerce a continué de progresser en 2017. En matière de chiffres, les Français auraient acheté pour 81,7 milliards d’euros en ligne. Le nombre de cyber-acheteurs a quant à lui explosé : plus de 37 millions. La fréquence d’achat a aussi augmenté, ce qui explique – en partie – cette forte progression. Dernier chiffre, l’année dernière, 1,2 milliard de transactions ont été effectuées, soit une croissance comptabilisée de 20,5%.

Pour ce qui est des commandes, on en compte environ 33 par an. Le panier moyen quant à lui a pas mal baissé totalisant 65,5 euros par transaction en 2017. Cette érosion a pourtant largement été compensée par la forte augmentation de la fréquence de commandes : les fameux « 33 commandes » en ligne en moyenne chaque année. Le panier moyen annuel est de 2200 euros. En comparaison, sachez qu’il y a 10 ans, il était de 763 euro ! Autre information, le nombre de sites marchands a – bien entendu – aussi augmenté. Une progression de 10% a été enregistrée cette année !

Du E-commerce au M-commerce

L’usage du  mobile « M-commerce » c’est l’autre point phare que cette étude pointe du doigt.  L’indice iCM qui mesure les achats effectués sur mobile (smartphones et tablettes) a lui aussi était en hausse de +38% en 2017. Cela équivaut à plus d’un tiers du volume d’affaires réalisé sur mobile. C’est une augmentation de 6 points par rapport à l’année précédente. Petit point à noter : Si le mobile n’est pas en tête des écrans utilisés pour réaliser un achat en ligne, il est cependant devenu indispensable pour préparer un achat. La place de l’international a aussi été soulignée. L’E-commerce est résolument international. Les chiffres le prouvent avec 59% des cyber-acheteurs ayant utilisé des sites marchands étrangers au cours de l’année 2017 !  44% d’entre eux ont acheté dans l’UE et 34 ont acheté hors de l’UE. Parmi ces derniers, la Chine représenterait près  75% des achats hors UE.

De nouveaux outils émergent

La place des commandes vocales est aussi en train de changer. En effet, 47% des E-acheteurs Français ont déjà utilisé la commande vocale de leur téléphone. 29% d’entre eux l’utilisent pour faire des recherches de produits en ligne et 15% pour faire des achats en ligne. Les systèmes d’assistants vocaux ont aussi la côte ! Ils semblent avoir séduit les acheteurs, puisque  27% des personnes interrogées seraient intéressées. L’utilisation des messageries instantanées a elle aussi de son côté progressé ! 38% des acheteurs l’utilisent. Les moyens de contact plus traditionnels comme le mail perdent du terrain avec 66% soit une perte de 6 points.  Le téléphone obtient 47%, soit une baisse de 4 points. Pour le reste, La Fevad se montre optimiste pour 2018, avec un marché qui devrait atteindre les 90 milliards d’euros. En 2019,  la barre des 100 milliards sera d’ailleurs probablement franchie !  Affaire à suivre !

Publié le : 9 février 2018

Articles relatifs