166 ans de courriel : du télégramme à l’emailing

Après 166 le courriel a bien évolué. Quel est le prédécesseur de l’email et quel est son avenir ? Voici un bref retour sur l’histoire du courriel

Dans le monde, chaque jour, c’est environ 200 milliards d’emails qui sont envoyés. Ce qui fait de l’emailing, l’un des supports de communication les plus utilisés.

Que ce soit au travail ou à la maison l’email est inévitable, mais depuis sa création en 1850 il a bien évolué.

1850 : la naissance du courriel avec le télégraphe.

Le télégraphe fut le premier support capable d’envoyer des courriels, appelés télégrammes. Cette innovation est vite plébiscitée grâce à son temps de transmission rapide, à l’inverse des lettres qui mettaient des semaines, des mois pour arriver (si encore elles arrivaient). Le télégraphe permettait d’envoyer des messages, en quelques minutes, d’un point à un autre à l’aide de codes, comme le morse par exemple.
Il faut attendre 1890, pour que le premier réseau de câbles sous-marins voie le jour. Pour la première fois, le monde tout entier était connecté. 

Source : frédéric Bisson – Flickr


1870 : la magie du tube pneumatique

Le tube pneumatique propulsait des navettes cylindriques le long de tube à l’aide de la pression. Ces réseaux de tube pouvaient desservir une surface de 400 kilomètres. Ils voyaient passer chaque année pas moins de 8 millions de messages. Des lettres comme des petits objets pouvaient être envoyés via ces petites navettes.

Même si aujourd’hui, ce moyen paraît un peu désuet, il est encore très utilisé, notamment dans les hypermarchés, pour que les hôtesses de caisse puissent envoyer leurs prélèvements de monnaie directement au coffre. 

Source : les numériques

1930 : l’apparition du télex

Le télex est apparu pour la première fois en 1930. Il a fallu attendre 1960 pour que le télex puisse connaître son véritable quart d’heure de gloire, pour ensuite, être remplacé petit à petit par les ordinateurs.

Le télex était une messagerie moderne, il permettait d’envoyer via un réseau des messages textuels. Chaque membre du réseau disposait d’un numéro et envoyait des messages à d’autres numéros. Son fonctionnement s’apparente à celui d’un téléphone. 

Source : emailmarketingweb

1967 : ARPANET, l’origine d’internet :

ARPANET est l’acronyme anglais de « Advanced Research Projects Agency Network », c’est le prédécesseur de l’Internet.

Développé aux Etats-Unis par la DARPA, ce premier réseau fonctionne par transfert de paquets. Le projet fut lancé en 1967, la première démonstration officielle a vu le jour en 1972.

Suite à cette innovation Ray Tomlinson a réussi pour la première fois en 1971 à envoyer le tout premier email. Il a ensuite eu l’idée d’utiliser « @ » pour séparer le nom de la machine avec celui de l’utilisateur.

1990 : L’utilisation des messageries web

En 1990, l’email se développe, l’ensemble de la population peut se créer un compte email gratuitement. L’email étant simple à faire et rapide à envoyer, il devient rapidement l’un des outils de communication privilégiés des particuliers et des professionnels.

L’email est aussi utilisé pour la première fois dans les stratégies marketing. L’email prend alors la forme de newsletter, utilisée par les marques pour fidéliser les relations avec leurs clients.

2000 : des spams pour le nouveau millénaire !

L’engouement pour les emails devient vite négatif et le terme « spams » apparaît dans notre quotidien. L’email est utilisé à tort et à travers ce qui nuit à son réel potentiel. Les boîtes mails sont remplies de messages non sollicités et nombreux sont ceux qui annoncent la mort des emails.

2016 : Quel avenir pour l’emailing ?

Pour combattre cette vague de spams, les marketeurs et les clients de messagerie ont dû réagir. Les listes noires et les filtres anti-spams ont vu le jour pour contrer ce fléau !

Les marketeurs changent de stratégie, en laissant de côté les emails non sollicités avec du contenu médiocre. Ils optent, alors, pour des emailing personnalisé, responsable et ils respectent la pratique du « double-opt-in »

Alors que certains annonçaient la mort de l’emailing, celui-ci s’adapte pour mieux répondre aux attentes des récepteurs. L’emailing se veut responsable et efficace. 

Publié le : 18 mai 2016

Articles relatifs