Le crowdfunding séduit plus d’un million de français

Le financement participatif (Traduction française du terme en anglais crowdfunding) regroupe tous les modes de  transactions financières qui font appel à un grand nombre de personnes pour le financement d’un projet.

Cette technique de financement se pratique sans l’intervention d’ acteurs traditionnels du financement, il s’établit en direct entre particuliers et porteurs de projets. Internet a permis l’émergence des plateformes de financement participatif qui organise ses transactions sous différentes modes :

– Le prêt, c’est le cas de la plateforme UNILEND

– Le don, c’est le modèle du site KICKSTARTER

– L’ investissement en capital, c’est le cas de la plateforme WISEED

Selon les chiffres publiés par BFM Business, 66 millions d’euros de financement participatif ont été levés au premier semestre 2014 en France, et 1 million de Français ont participé à ces fonds (dons, prêts ou investissements).

Cette année, au mois de Février, François Hollande déclarait « Nous voulons donner une nouvelle impulsion à ce financement participatif » et  Fleur Pellerin annonçait à son tour qu’il fallait  « Faire de la France le pays pionnier du financement participatif ». Côté prêt, le gouvernement prévoyait notamment des changements en juillet de cette année en matière de montant  prêtés (limités à 1 million d’euros par projet emprunteur), les prêts des particuliers ne pouvant excéder 1000€ par projet afin de diversifier les risques. De nouveaux statuts devraient voir le jour :  Intermédiaire en Financement Participatif (IFP) pour les prêteurs et Conseiller en Investissement Participatif (CIP) pour l’equity-crowdfunding (levées de fonds en capital). Les frais  et rémunération devraient eux être affichés de façon transparente (source: journal du net ).

Le Crowdfunding  est actuellement en plein essor en France. Le baromètre du premier semestre 2014 du crowdfunding en France orchestré  par Compinnov pour Finance Participative France vient de sortir ce matin en collaboration avec My New Startup et 36 plateformes en activité.

Voici les quelques chiffres clés :

– En un an, les fonds collectés ont doublé. En 2014 , 66,4 millions d’euros ont été collectés (collecte réalisée auprès de plus d’un million de personnes) contre environ 33 millions d’euros  en 2013 (collecte réalisée auprès de 503.395 personnes, toutes plateformes confondues)

– la répartition des fonds s’établit de la manière suivante :  9,8 millions d’euros pour le Capital, 19,2 millions d’euros pour le Don et 37,4 millions d’euros pour le Prêt (dont 33 m€ de prêt non affecté).

– Les montants de la collecte moyenne sur le premier semestre 2014  varient en fonction des types de plateformes de financement participatif :  185.483 € pour le Capital, 3.000 € pour le Don et près de 10.000 € pour le Prêt rémunéré.

– Un million de « Crowdfunders » en France avec des contributions différentes en fonction des modèles : environ 60€ en moyenne pour le don, 6.500 euros pour le prêt rémunéré et 2.036 euros pour le capital.

– En terme de profil de « crowdfunders », tous les âges sont représentés avec une part plus importante de 35-49 ans.

– Ces projets connaissent des taux de succès différents en fonction des modèles :  56% pour le capital, 59% pour le Don avec récompense et 98% pour le prêt ( hors prêt non affecté).

Voici quelques autres plateformes de crowdfunding : indiegogo.com – kisskissbankbank.commymajorcompany.comapoyogo.franaxago.comparticeep.comwiseed.com

Beaucoup de personnes ont semblé très sceptiques à l’apparition des premières plateformes de dons mais le financement participatif a pris une dimension importante. Il faut rappeler que le don sur certaines plateformes s’apparentent très fortement à une forme de sponsoring avec une contrepartie (goodies, informations, avant-première, prototype…).

Par ailleurs, il est intéressant dans le lancement de nouveaux concepts d’envisager ce type d’actions non seulement comme un financement mais de la penser comme un véritable outil de communication et de vente. Vous pouvez notamment promettre le don d’un produit à sa fabrication et donc de valoriser le don comme des ventes déjà réalisées. Par ailleurs, c’est d’ores et déjà l’occasion de se constituer une communauté de prescripteurs, leaders d’opinion, de béta-testeurs et de clients pour la suite. Il faut rappeler qu’une action de Crowdfunding se prépare et pour aboutir mobilise des ressources humaines (temps/ implication)

Je vous invite à visionner la Vidéo du Adrien AUMONT, co-fondateur patron de Kisskissbankbank

Publié le : 24 juillet 2014

Articles relatifs