Vers le Data-Driven Marketing !

À la croisée du digital et du marketing, le Data-Driven Marketing s’affranchit des études pour mieux s’éclairer par les données ! Il est annonciateur  d’une nouvelle ère où un ciblage intelligent se substituera à une communication de masse… Rollingbox vous en dit plus !

La data… devenue bientôt aussi précieuse que de l’or…? On pourrait le croire quand on voit l’ampleur que prend la compétition pour capter les audiences et les fameuses datas. Le monde du marketing est en train d’opérer un véritable tournant ! Exit le marketing de masse, bonjour l’ère de l’ultra-personnalisation qui replace ainsi le consommateur au cœur du parcours client. Acquérir des nouveaux consommateurs, accroître la performance marketing et bien sûr augmenter les investissements publicitaires, c’est désormais –plus que jamais-  les GOALS des entreprises.  Cet objectif commun fait d’ailleurs s’affronter furieusement les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft), les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi), les NATU (Netflix, Airbnb, Tesla et Uber), les Messageries (Snapchat, WhatsApp, WeChat, Line, Messenger) et bien entendu les autres réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram). C’est dans cette dynamique que de nouvelles stratégies marketing comme le Data Driven Marketing, voient le jour …

Le Data-Driven Marketing…

Le Data-Driven Marketing soit le Marketing piloté par la donnée, consiste à structurer les données détenues dans l’entreprise, pour produire ensuite une analyse qui permettra de mieux cerner les comportements des clients et leurs attentes. Que ce soit en B2C ou en B2B, le Data-Driven Marketing n’a qu’une seule vocation, celle de créer de la valeur en engageant le client de manière plus efficace.

 En effet, la révolution digitale a complètement bouleversé le marketing tout en procurant de plus en plus de pouvoir aux clients qui (CQFD) sont devenus de plus en plus exigeants. La digitalisation a aussi entraîné une explosion des données générées par des points de contact client toujours plus diversifiés. L’enjeu, dans cette jungle de données, va être de créer une vision unique du client et de son cycle de vie. Une sorte de vision à 360 degrés, qui permettra de l’engager de manière personnalisée, cohérente et pertinente sur l’ensemble des canaux. Réussir à établir un tel dialogue avec son client va permettre à l’entreprise de générer davantage de valeur vis-à-vis de son marché.

Pour récapituler, le Data-Driven Marketing va permettre de manière successive de transformer la donnée en connaissance client, de créer des scénarios pour des campagnes spécifiques et ciblées, et également de mesurer le ROI de ces campagnes en fonction des segments encore plus ciblés.

Le « temps réel » va-t-il devenir le temps de la data ?

Dans un contexte toujours plus concurrentiel – on l’a vu précédemment-  chaque minute va compter. C’est là, tout l’intérêt de la data-analyse – qui au-delà d’une meilleure connaissance client ou d’une stratégie marketing plus fine-  réside justement dans le temps réel.

Pour prendre un exemple concret, prenons appuie une sur récente étude menée par Retail Me Not. Selon ladite analyse près de 70 % des personnes en phase d’achat dans un magasin consultent leur téléphone. Autre indicateur, un français sur deux trouverait intéressant de recevoir des offres flash par SMS. Dans ce cas précis, l’analyse de données permet d’ajuster sa stratégie selon des besoins ponctuels et réels. Fondé sur l’analyse des données, le Data-Driven Marketing va donc permettre d’orienter sa stratégie pour une optimisation maximale. Plus le volume de data récolté est important, plus la mise en place d’un marketing prédictif précis s’avère possible.

À terme, cela peut permettre d’amorcer un marketing sur-mesure en  anticipant les schémas de consommation, mais également de cibler davantage ses messages pour un engagement encore plus effectif.

Publié le : 13 avril 2018

Articles relatifs