Yahoo Bing Network : bientôt une alternative à Google ?

Si Google est incontournable pour optimiser sa présence sur le web, il existe des alternatives intéressantes. C’est notamment le cas du réseau Yahoo Bing Network, concurrent frontal du géant de Moutain View.

Vous avez peut-être remarqué depuis quelques mois des annonces vantant les qualités du programme Bing Ads sur les pages de résultats de Google, avec en prime un petit coupon de 50 euros offerts pour vous inciter à vous y inscrire.

 

A travers Bing Ads, Microsoft a en effet décidé de passer la seconde en adoptant une stratégie beaucoup plus agressive vis-à-vis à de son principal concurrent et notamment sa régie publicitaire Adwords. Et le géant américain compte s’appuyer sur l’alliance des deux moteurs de recherche – Yahoo et Bing donc – pour contrer Google et séduire les internautes et les entreprises désireuses de faire du business sur d’autres plateformes.

 

David contre Goliath

Pourtant, les chiffres ne jouent absolument pas en la faveur du duo Bing – Yahoo. En décembre 2014, les deux moteurs réunis arrivaient tout juste à atteindre la barre des 5 % de parts de marché en France (2, 4 % pour Bing, 2,6 % pour Yahoo), tandis que Google affichait le chiffre insolent de 94 %…

Parts de marché des moteurs de recherche en France en décembre 2014

A lire : Le baromètre des moteurs de recherche – Décembre 2014 

 

Vers une inversion des tendances ?

Si le géant de Moutain View n’a pas trop inquiétude à se faire sur le marché européen, il en va tout autrement aux Etats-Unis.

Si l’on en croit le site StatCounter, les derniers chiffres seraient défavorables à Google sur son propre territoire. Avec 75, 2 %, la part de marché aux Etats-Unis est à son niveau le plus bas depuis 7 ans. Sur la même période, Yahoo a enregistré une hausse de 3 %, passant de 7,4% à 10,4% par rapport à l’année précédente. Derrière cette progression, il faut aussi y voir la signature de l’accord entre Firefox et Yahoo, faisant de ce dernier le moteur de recherche par défaut sur le navigateur de Mozilla, au détriment de Google.

La tendance est également à la hausse pour Bing, qui voit sa part de marché passée de 10,9 % à 12,5 %.

us-search-share-dec-630x395

 

Le secteur de la recherche sur mobile (tablettes et smartphones) représente là aussi un potentiel énorme pour Bing et Yahoo.

Non pas tant sur la part de marché occupée par les smartphones utilisant l’OS Windows Phone, qui ne cesse de dégringoler, mais sur la possibilité qu’Apple ne renouvelle pas son accord avec Google pour en faire le moteur de recherche par défaut de Safari. Le network Yahoo Bing entend bien s’engouffrer dans cette brèche et convaincre Safari, qui représente tout de même 47 % du trafic web sur mobile aux Etats-Unis.

L’année 2015 s’annonce en tout cas cruciale pour les gros acteurs de la recherche sur le web. Affaire à suivre…

Publié le : 20 février 2015

Articles relatifs