Zoom sur les métiers de l’agence #6 : Développeur Back-End

Christopher, le développeur Back-End de l’agence web Rollingbox, vous explique son métier ainsi que les missions qu’il réalise au quotidien.

Christopher, peux-tu nous décrire les missions d’un développeur back-end ?

Le développeur back-end doit en premier lieu connaître la programmation objet et savoir confectionner une base de données. Il doit aussi assimiler toutes les commandes possibles afin de rendre les requêtes, des bases de données (BDD), le plus optimisées possibles.

Mais son travail consiste aussi à travailler en étroite collaboration avec le front-end. Ensemble, ils réalisent les différentes étapes de vérifications lors de l’envoi d’un formulaire.

Ainsi, le développeur back-end est en charge des algorithmes et des données envoyées vers le front-end (ex : renvoyer une liste de contact indexée dans une BDD). Les données sont ensuite transmises au développeur front-end pour qu’il puisse les afficher et les mettre en forme (couleurs, mise en page, formes…).

Quelles sont les compétences requises ?

Le développeur back-end doit maîtriser tous les langages de programmation qui lui permettent de réaliser des fonctions et des scripts côté serveur. (PHP, Python, Bash)

Il doit aussi connaître les différents SGBD (systèmes de gestion de base de données) comme MySQL, Postgres, NoSQL…

Les langages front doivent être assimilés par le développeur back-end, tels que le langage JavaScript qui utilise plusieurs algorithmes.

Pour que le site se charge rapidement, le développeur back-end doit connaître les techniques les plus optimisées en termes de requête et de renvoi de données. Ainsi, l’utilisateur n’est pas impacté par les éventuelles requêtes et les différents scripts de calcul présents dans le back.

Le développeur back-end doit aussi savoir utiliser des Frameworks PHP tels que : Laravel, Symfony, WordPress. Il doit également être capable de s’adapter à n’importe quelle situation qui lui demanderait d’élargir son domaine de compétence.

En tant que développeur, je n’hésite pas non plus à utiliser des Framework accès front-end tels que : AngularJS, ReactJS, Ionic. Ils permettent d’aider au mieux le front-end avec les différentes données qu’il reçoit et l’assister dans certaines tâches, si besoin.

Quelles sont les qualités nécessaires ?

Le développeur front-end doit être organisé. Il doit savoir hiérarchiser son travail pour mener à bien ses réalisations.

Il est important de ne jamais se reposer sur ses lauriers et, à l’inverse, chercher à progresser. Pour cela, il est nécessaire de faire de la veille quotidiennement. Le développeur doit s’adapter rapidement pour suivre les nouvelles technologies, qui évoluent très vite.

Peux-tu nous décrire une journée de travail typique ?

Ma journée de travail consiste essentiellement à réaliser l’ensemble des scripts, des algorithmes et des calculs nécessaires pour que les sites soient le plus rapides et dynamiques possibles.

Une fois, que les scripts sont réalisés, je fais une série de tests afin de m’assurer qu’il ne reste aucun bug et aucun ralentissement. Pour que le développeur back-end gagne du temps, je prépare une interface simple avec les informations récupérées dans le back. Ainsi, le développeur n’a plus qu’à mettre en forme les données.

Pour finir, j’échange avec le front-end pour m’assurer que les informations envoyées correspondent à ses besoins. Je vérifie de mon côté que tout fonctionne correctement.

Retrouvez le parcours et le profil de Christopher sur LinkedIn. 

Publié le : 12 août 2016

Articles relatifs