Le protocole HTTP bientôt obsolète ?

La nouvelle mise à jour de Chrome prévue en septembre 2017, risque d’entraîner des répercussions sur le référencement naturel des sites publiés en HTTP.

La nouvelle mise à jour de Chrome prévue en septembre 2017, risque d’entraîner des répercussions sur le référencement naturel des sites publiés en HTTP. Derrière cette démarche, Google souhaite sécuriser au maximum les données personnelles qui transitent sur la toile. Rollingbox vous éclaire sur ce protocole de sécurité qui deviendra incontournable dans les mois à venir.

Quelle différence entre le HTTPS et le HTTP ?

Une page HTTP est littéralement un « Hyper Text Transfer Protocol ». Traduction : c’est un protocole qui va permettre l’échange de données entre les internautes et les serveurs web. Petite nuance, le HTTPS « Hypertext Transfer Protocol Secure » se différencie au niveau de la sécurité de connexion et celle des transferts de données cryptées. Il s’agit par exemple, des mots de passe ou des coordonnées bancaires. Vous avez peut-être déjà reçu par message « site non sécurisé », « ne pas insérer vos informations personnelles ». Ces pop-up préviennent les éventuelles failles de sécurité pour éviter toutes attaques informatiques. D’ailleurs on distingue dans la barre d’URL un cadenas fermé pour les sites HTTPS et un cadenas ouvert pour ceux en HTTP. CQFD

Un avantage en termes de référencement naturel :

En effet parmi les nombreux algorithmes définis par Google – protocoles qui servent à déceler les bons indices pour optimiser la meilleure réponse à notre recherche sur internet – les sites HTTPS sont favorisés en terme de référencement naturel . C’est-à-dire qu’un site qui sera détecté comme moins sécurisé, se verra être pénalisé au niveau de son classement dans les pages de résultats de recherche de Google. Problématique quand on sait que c’est vital pour générer du trafic et potentiellement des revenus.

Un enjeu pour les entreprises et sites de e-commerce :

Il est donc nécessaire pour ne pas perdre la confiance de ses internautes et clients, d’amorcer rapidement cette transition. Problème, il s’agit d’une mise à jour assez importante qui doit être effectuée par des développeurs spécialisés. Il faut acheter et intégrer un certificat SSL (payant), s’occuper de la redirection des pages du site (très nombreuses sur un site de e-commerce) mais également mettre à jour un certain nombre de liens. Outre cet aspect commercial important, Google souhaite à terme pénaliser les sites qui ne seront pas « à la page » niveau sécurité.

Vous êtes dans ce cas de figure avec un site hébergé en HTTP ? Il est temps de faire le nécessaire pour passer en HTTPS et vous éviter des déconvenues en matière de référencement naturel, lorsque Google aura déployer la mise à jour de Chrome à la rentrée prochaine. Spécialisée dans le développement web, notre agence Rollingbox est pleinement en mesure de répondre à votre besoin en matière de protocole HTTPS. Contactez-nous dès aujourd’hui pour obtenir un devis gratuit..

Publié le : 4 mai 2017

Articles relatifs