SXO : adieu le SEO ?

Le SXO se présente comme une nouvelle approche transversale, à mi-chemin entre le référencement naturel (SEO) et l’expérience utilisateur (UX). Rollingbox fait le point sur cette stratégie digitale centrée sur l’utilisateur.

Les façons de rechercher sur internet se sont diversifiées ces dernières années, sous l’impulsion notamment des nouveaux usages nomades liés aux mobiles, mais aussi la recherche vocale et la montée des résultats locaux.

Ces évolutions ont amené Google Search à repenser sa façon d’indexer les pages des sites internet pour présenter les résultats les plus pertinents aux internautes potentiellement intéressés par les contenus des sites en question.

Cela se traduit d’ailleurs par l’enrichissement progressif en contenu des pages de résultats de recherche avec les éléments suivants :

– les résultats locaux (liés à l’algorithme Google Pigeon)

– le Knowledge Graph 

– les “featured snippets” (extraits optimisés dans les résultats de recherche)

Par conséquent, les critères classiques qui définissaient jusqu’alors l’optimisation du référencement naturel (code HTML “propre”, contenus optimisés, liens externes de qualité) depuis près de 20 ans sont insuffisants pour atteindre un bon positionnement dans les pages de résultat de Google.

Ainsi, c’est l’expérience utilisateur qui doit être placé au cœur des préoccupations pour être plus crédible aux yeux de Google. Qui dit expérience utilisateur dit parcours bien pensé sur le site internet pour convertir un visiteur en lead ou en client.

SXO : définition

Derrière cet énième terme marketing se cache une combinaison des mots SEO (pour search engine optimization, ou optimisation du référencement naturel) et UX (pour user experience, ou expérience utilisateur).

Le SXO offre une vision beaucoup plus globalisante que le SEO car il concerne non seulement les techniques traditionnelles de référencement naturel mais intègre également les enjeux liés à l’expérience utilisateur pour améliorer le taux de conversion (CRO, Conversion Rate Optimization ou Optimisation du taux de conversion).

Concrètement, une bonne stratégie SEO devait reposer sur la maîtrise des trois éléments suivants, à savoir les contenus, l’architecture de l’information et la réputation du site (liens externes).

Le SXO ajoute les critères suivants :

– les performances (temps de chargement des pages, optimisation à la navigation mobile),

– la qualité des pages de destination,

– l’utilisabilité et l’accessibilité,

Cela signifie, en d’autres termes, que l’ergonomie du site devient ainsi aussi importante que le contenu.

Mettre en place une stratégie orientée SXO repose donc sur la maîtrise des bases du SEO mais aussi sur la qualité du contenu présent sur le site internet et la compréhension de l’intention de l’internaute.

Votre stratégie SXO avec Rollingbox

L’expérience utilisateur est au coeur de notre approche du web marketing. C’est pourquoi nous proposons à nos clients d’intégrer le SXO comme un des leviers principaux de leur stratégie digitale en fonction de leurs objectifs et de leurs contraintes.

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre expertise SXO au sein de notre agence web, pourquoi ne pas nous contacter et en discuter autour d’un café ? 

Contactez-nous !

Publié le : 27 janvier 2017

Articles relatifs