Le Live-Stream : Petite révolution pour les marques et les médias ?

Le futur dirons-nous…. Depuis quelques temps la vidéo en direct révolutionne l’expérience sociale. Periscope, Facebook Live, Twitch ou encore Youtube Live, retour sur cette révolution qui risque de changer nos pratiques des RS !

L’expérience live est de plus en plus répandue et surtout, elle devient très appréciée. Ce dialogue immédiat est la suite logique des réseaux sociaux et des blogs qui sont déjà présents depuis une quinzaine d’années ! Sorte d’outil participatif en temps réel, il révolutionne nos échanges et s’est installé grâce à l’utilisation massive du mobile. Ce renouveau « Social streaming » apparaît également comme une nouvelle possibilité pour les médias et les marques de communiquer.

Les médias traditionnels impactés

Après plusieurs tentatives avortées, la Social Live Vidéo a bien fait son apparition dans nos outils et dans notre façon de consommer du web. Cela a été rendu possible par l’entrecroisement de différents facteurs. Les articles et les commentaires écrits (Facebook Twitter), la photo (Flickr, Instagram, Snapchat…), l’intensification des échanges interpersonnels, le temps qui se contracte et qui donne envie de toujours en voir plus et surtout l’utilisation massive du mobile… Tout cela a formé – selon Benoit Descary, conférencier et consultant en stratégie numérique au Québec, auteur de Go Live – un terrain très propice à la diffusion d’images en direct, donc au social streaming et à son explosion récente. L’usage des médias sociaux va lui aussi changer car le rapport de proximité créé par le direct va induire de prendre en compte les interactions avec le public. Cela va briser l’écran et réduire la distance, bien loin des classiques médias télévisuels. La diffusion n’est plus passive, ce format de news « chaudes » inclut les spectateurs contrairement à la diffusion des médias traditionnels. Pour les médias, c’est l’occasion de repenser les formats. Des formats qui seront plus courts, lisibles en mobilité, tenant compte des avis de fans, en intégrant habilement au récit les marques. Le métier de journaliste devrait également muter avec le livestream participatif. Il est maintenant possible de poser des questions aux spectateurs en amont de l’écriture ou de la diffusion d’une actualité ! Les intéressés peuvent même être sur place et livrer des commentaires en direct. On arrête pas le progrès n’est-ce pas ?

Les marques surfent sur le phénomène

Les marques quant à elles ont désormais un créneau à prendre dans cette révolution. Selon Damien Douani – co-auteur de Go live – Periscope et Facebook Live : Mode d’emploi – c’est aussi : « une opportunité de créer une connivence, une complicité au travers d’histoires ayant un véritable attrait, des histoires qui proposent de l’exceptionnel, de l’inédit, qui tirent parti réellement de cette possibilité de tendre la main au spectateur pour l’emmener dans son univers, ou tout simplement lui rendre service. Les marques aiment dire qu’elles sont des “Love Brand”, et pour qu’elles soient encore plus aimées nous voulons aussi en faire des “Live Brand” ».

Les plateformes de Social Live Vidéo sont avant tout des réseaux sociaux conversationnels, avec en plus la composante de la captation vidéo en temps réel. Ces plateformes peuvent donc offrir l’opportunité d’avancer d’un cran dans la conversation déjà initiée par la présence en ligne des marques. La diffusion de vidéos participatives en direct a donné naissance à de nouvelles générations de créateurs, rebaptisés : Live Talents. Ils sont une chance pour les marques puisqu’ils maîtrisent la nouvelle grammaire créative du social live streaming. Au même titre que les youtubers, ces personnes vont imaginer de nouveaux formats et proposer de nouveaux contenus.

Et après le Live-streaming?

On a déjà parlé des facteurs féconds qui ont permis au vidéo-live d’exploser : la qualité des optiques de nos smartphones, la qualité des réseaux de diffusion (4G et au-delà), la simplicité des applications pour lancer un live… À terme, le changement se fera certainement via la technologie du360° HD, de la réalité augmentée ou de la VR. On peut donc dire que les champs des possibles pour créer de nouveaux contenus et de nouvelles expériences en temps réel sont infinis.

Publié le : 29 septembre 2017

Articles relatifs