SEO : Vers un contenu structuré par groupes thématiques ?

Récemment, les moteurs de recherche influents comme Google ont modifié leur algorithme, pour favoriser une approche plus thématique de la classification de contenu. Rollingbox vous en dit plus sur cette nouvelle méthodologie…

On le sait déjà, la concurrence fait rage sur la toile. Ainsi beaucoup de sociétés reconfigurent discrètement leurs pages web en arrière-plan, pour mieux apparaître dans les résultats des moteurs de recherche. Ce regain est apparu depuis l’arrivé d’une nouvelle  méthodologie SEO. Un nouveau modèle structuré par thèmes, qui est mis à profit par de nombreux sites web axés sur la diffusion de contenu. Il fonctionne comme une plateforme où une page pilier va faire office de ressource centrale sur un thème spécifique. Celui-ci se connecte ensuite  à d’autres contenus similaires, qui sont eux-mêmes connectés les uns aux autres.

Ce sont ces connexions qui vont indiquer aux moteurs de recherche que la page principale fait autorité sur le thème traité et lui permet donc potentiellement d’être de mieux en mieux référencée. CQFD

Un nouvel SEO adapté à l’évolution des moteurs de recherche

Il y a encore quelques temps, les utilisateurs formulaient des requêtes fragmentées en mots-clés lorsqu’ils effectuaient des recherches en ligne. C’est donc là-dessus qu’on avait mis en place les requêtes du SEO «  traditionnel ». Aujourd’hui, ces requêtes sont devenues plus complexes, mais les utilisateurs s’attendent néanmoins à obtenir des résultats toujours aussi précis et rapides. En outre, les moteurs de recherche sont désormais suffisamment performants pour établir des connexions entre des requêtes similaires, et leurs algorithmes sont capables de comprendre le contexte qui motive l’intention de recherche, de l’associer à des requêtes similaires passées et de proposer des résultats encore plus pertinents.

Quel impact ont les groupes thématiques sur les pages de résultats ?

Suite à l’évolution des algorithmes, il semblerait que plus il y a de connexions entre des contenus similaires, plus le référencement des pages les hébergeant s’améliore. Il en va également de même pour les impressions et le nombre de vues. Pour créer des groupes thématiques, il vous faudra commencer par auditer vos pages de contenus et les regrouper par thèmes. Puis, le cas échéant, il sera nécessaire de créer une page principale sur le marketing de contenu qui en centralise tous les aspects les plus importants. Il est important de noter que créer une page pilier va offrir une approche générique du thème traité, pour que la connexion avec le groupe de contenu qui lui est associée soit pertinente.

Lesdits contenus mis en place et optimiser proposent une analyse détaillée d’un des volets du thème auquel la page pilier fait référence. Par exemple, si votre page principale traite du SEO, l’un des contenus lui étant associé pourrait se concentrer sur l’optimisation de l’architecture de votre site pour les moteurs de recherche. L’essentiel est de penser vos contenus en termes de thèmes pour lesquels vous souhaitez être compétitif plutôt qu’en termes de mots-clés. Ces derniers continuent à jouer un rôle dans votre stratégie, mais c’est désormais l’approche thématique qui devra en guider l’élaboration.

Lorsque vous cherchez à établir si une page est une page principale, posez-vous la question suivante : cette page répond-elle à toutes les questions d’un utilisateur ayant effectué une recherche sur un mot-clé spécifique, où est-elle suffisamment générique pour justifier d’y connecter 20 ou 30 articles de blog ?

L’importance capitale des liens

Une fois la page pilier créée, vous pourrez mettre à jour les liens des pages qui lui seront connectés pour former un groupe de contenus. Un lien comprenant le même texte d’ancrage, ou lien hypertexte, doit être inclus dans chaque article et rediriger vers les autres éléments du groupe afin de permettre aux moteurs de recherche de les identifier comme tels. Prenez soin de suivre l’évolution du référencement de votre page pilier dans les moteurs de recherche. Une fois qu’il s’est stabilisé et que votre autorité sur le thème traité ne fait plus débat, vous pouvez développer votre groupe en le connectant à d’autres contenus abordant un thème similaire. Par exemple, la création de contenus permettant de stimuler les taux de conversion s’inscrit dans la continuité d’un groupe thématique relatif au contenu de marketing.

Publié le : 30 novembre 2018

Articles relatifs